Cookies sur le site web d'ACL
Ce site utilise des cookies pour simplifier et améliorer votre utilisation et expérience de ce site Web. Les cookies sont des petits fichiers texte enregistrés sur l'appareil que vous utilisez pour accéder à ce site Web. Si vous ignorez ou fermez ce message et continuez de naviguer sans désactiver les cookies dans les paramètres de votre navigateur, nous assumons que vous consentez à notre utilisation des cookies sur ce site Web. Pour plus d'informations sur notre utilisation des cookies, veuillez consultez nos conseils d'utilisations et notre déclaration de confidentialité..

Hommage au savoir-faire luxembourgeois

Publié le 18.08.2022

Saviez-vous que pendant sept ans, de 1947 à 1954, le Luxembourg comptait parmi les pays constructeurs de motos ? L’usine Whizzer était installée à Luxembourg-Cessange.


À leur apogée, les ateliers de Whizzer Luxembourg SA employaient jusqu’à une centaine de salariés. « J’ai même réussi à retrouver des documents avec le montant des salaires qui étaient payés aux ouvriers à l’époque », explique Gilbert Bredimus.

Entamer la discussion avec ce passionné d’histoire de la moto, c’est un plongeon de 75 ans en arrière à l’époque où Pierre Didier, originaire de Steinfort, se lance dans la construction de motos légères d’une cylindrée maximale de 138 cm3. « Après la guerre, les gens avaient peu de moyens et privilégiaient les deux-roues pour se déplacer. Les Whizzer construites au Luxembourg étaient les cousines européennes des Whizzer du Michigan. Mais le pari de M. Didier, c’était de réussir à assembler des motos avec des pièces venues à la fois des États-Unis, d’Allemagne et d’un peu partout ailleurs », poursuit-il en montrant les photos en noir et blanc témoignant du passé glorieux de l’usine de Cessange.
 

Rassemblement le 18 septembre

Bien que l’aventure de Whizzer au Luxembourg n’ait duré que sept ans, « je me suis associé avec la société Auto Parts Luxembourg (APL) pour organiser, samedi 18 septembre, une journée en hommage à cette marque luxembourgeoise. L’événement aura lieu sur le parking d’APL à Cessange », avance encore Gilbert Bredimus. À cette occasion, plus d’une vingtaine de Whizzer construites au Luxembourg seront réunies à quelques centaines mètres des ateliers où elles ont été assemblées.

S’il ne possède qu’un exemplaire de Whizzer, Gilbert Bredimus a tissé au fil de ses années de recherche des liens privilégiés avec d’autres collectionneurs. « Nous aurons notamment des tandems à moteur qui étaient construits ici. Le collectionneur le plus éloigné devrait nous rejoindre depuis Ostende. Il faut savoir qu’à l’époque la grande majorité des Whizzer fabriquées ici étaient vendues en Belgique. La camionnette, une Ford, partait le matin livrer les clients belges puis le chauffeur continuait jusqu’au port d’Anvers pour aller récupérer les pièces arrivées par bateau avant de revenir à Cessange pour qu'elle y soient assemblées », conclut le collectionneur.

Auto Parts Luxembourg (APL)

70, rue de Cessange
L-1320 Luxembourg
Tel.: +352 48 18 11

 
 

Retour

Autres actualités

Hybride ou électrique : les experts de l'ACL feront étape...

L’Automobile Club du Luxembourg organise une série de conférences publiques autour des...

Lire plus
13.02.2024

Rêves de printemps et d'été : Découvrez nos offres de...

Êtes-vous déjà pris par la fièvre du voyage pour le printemps et l'été à venir ? De nombreux...

Lire plus
13.02.2024

1904, la doyenne du parc luxembourgeois

120 ans que la Peugeot Type 69 d’Alain Friser avale les kilomètres et surtout les années...

Lire plus
13.02.2024

Mazda MX-30 R-EV : le retour du moteur rotatif

Le MX-30, qui existe également en version 100 % électrique, est un SUV compact, idéal pour...

Lire plus
13.02.2024