Comment se prémunir d'un vol de vélo ?

Publié le 21.07.2021

Gare aux chapardeurs !

Selon Tim Pauly, Premier Commissaire de Police, il y a eu une augmentation de plus de 35 % des vols de bicyclettes au Luxembourg en 2020 par rapport à l’année précédente.
Comparé à 2018, l’augmentation atteint même quasiment 50 %. « On remarque que les caves des immeubles d’habitation sont de plus en plus souvent cambriolées et que les vélos non attachés sont dérobés ».
 
Pour anticiper ce problème, il existe plusieurs solutions. Cependant, sachez qu’aucune d’elles ne peut empêcher à coup sûr un éventuel vol ! Grâce aux conseils de nos deux interlocuteurs, le commissaire de police Tim Pauly et le maître mécanicien-cycle et spécialiste des vélos Philippe Hutmacher, vous pourrez néanmoins dissuader les voleurs potentiels.
 
Frank Maas : M. Pauly, pouvez-vous nous dire quel est l’endroit le plus sûr pour garer son vélo ?
Tim Pauly : Chez soi, il est préférable de mettre son vélo dans la cave ou dans son garage et de l’attacher avec un antivol robuste. À l’extérieur, un endroit animé aura tendance à dissuader les voleurs. Il faut donc éviter les lieux isolés et non surveillés pour garer son vélo. 
Souvent, il suffit d’un court moment d’inattention pour que les criminels commettent leur méfait. Par conséquent, il est vivement conseillé d’attacher son vélo même lors de courts arrêts ou lorsqu’il est transporté sur une voiture. Un autre conseil serait de retirer une partie du vélo, par exemple la selle – ou la batterie pour un vélo électrique. Cela rendra le vélo moins intéressant pour les voleurs. Nous vous conseillons également d’utiliser un antivol de qualité en suivant le principe élémentaire consistant à investir 10 % de la valeur du bien dans le dispositif de protection.
 
FM : M. Hutmacher, quels conseils pouvez-vous nous donner pour sécuriser et attacher correctement un vélo ?
Philippe Hutmacher : Dans la mesure du possible, le vélo doit être attaché à un objet fixe, de préférence en employant deux cadenas différents afin de sécuriser à la fois le cadre et les roues. Le support doit également être suffisamment haut pour empêcher de soulever le vélo avec l’antivol ou la chaîne par-dessus. Les antivols doivent être le plus serré possible et placés le plus haut possible, ceci pour que les criminels aient moins de prise pour introduire des outils. Pour encore plus de protection, le mieux est d’utiliser un système de verrouillage ayant un trou de serrure vers le bas. Pour éviter qu’une bande organisée ne puisse échafauder trop facilement un plan pour voler votre vélo, changez fréquemment d’emplacement, mais choisissez toujours un lieu où il y a le plus de passants possibles. Toutes ces mesures auront un effet dissuasif sur les voleurs. Afin d’encourager davantage la « mobilité douce », les employeurs ont tout intérêt à mettre à disposition de leur personnel des installations de rangement sécurisées pour les vélos.
 
FM : Quels systèmes de protection protègent le mieux contre les vols ?
Philippe Hutmacher : Aujourd’hui, on trouve une multitude de systèmes sur le marché. Cela va des câbles antivol à trois euros jusqu’aux systèmes de grande qualité. Les antivols en U et les chaînes antivol en acier trempé sont les plus sûrs. Plus leur conception est robuste, plus leur protection contre le vol est grande. Ils présentent par contre des inconvénients : d’une part leur rangement difficile dans un sac à dos, d’autre part leur poids pendant le voyage. Lescâbles antivol sont plus légers et souples, mais moins résistants qu’un antivol en U. Les systèmes de protection à clé sont généralement plus sûrs que les cadenas à code. Un mécanisme de protection de bonne qualité augmentera le temps qu’il faut pour casser l’antivol. Bien qu’il existe une échelle qui informe l’acheteur potentiel de la qualité d’un produit antivol, il est recommandé de demander l’avis d’un expert au vu du large choix existant.
 
FM : Question au Premier Commissaire Tim Pauly : quels conseils pouvez-vous nous donner pour parer à un vol de vélo en général ?
Tim Pauly : Il est utile de noter toutes les informations importantes dans un passeport vélo. Il s’agit notamment de la marque, du numéro de cadre, de la couleur et des caractéristiques spéciales du vélo. Des photos et la facture peuvent également être utiles en cas de vol. Vous pouvez aussi utiliser l’application de la police pour renseigner des informations essentielles sur votre vélo afin de pouvoir y accéder en cas de vol. Nous encourageons également les propriétaires de vélos volés à venir porter plainte. Avec l’aide des informations de l’application, il sera ainsi beaucoup plus facile de retrouver le propriétaire lorsque le deux-roues réapparaîtra. Les vélos peuvent aussi être équipés d’un traceur GPS, mais il faut savoir que parfois les vélos volés disparaissent complètement de la circulation. Dans ce contexte, une assurance contre le vol de bicyclette peut être judicieuse.
 
Merci beaucoup pour l’entretien.
Frank MAAS
 
 
 
 

Retour

Autres actualités

Des astuces pour occuper les plus jeunes

Avaler des centaines de kilomètres avec des enfants sur la banquette arrière n’est pas...

Lire plus
15.06.2022

Les sièges enfants passés au crible

32 sièges enfants de toutes tailles ont été testés et évalués en fonction des critères de...

Lire plus
15.06.2022

Top 10 des campings pour les amateurs de sports nautiques

Surfer, faire de la voile, du standup paddle ou du kayak : de nombreux campeurs aiment...

Lire plus
15.06.2022

Quelques précautions pour partir tranquille

Ces vacances, vous les avez bien méritées et rien ni personne ne gâchera votre plaisir. C...

Lire plus
15.06.2022