Les distractions - Le téléphone au volant


Au volant, les deux mains c’est plus malin ! Conduire est une activité multitâche qui demande la pleine attention et la concentration du conducteur, même le plus routinier. Téléphoner n’est pas conciliable avec la conduite.

De toutes les sources de distraction en voiture, le téléphone mains libres ou non, compte parmi les plus dangereuses. Téléphoner projette le conducteur en pensée à l’extérieur de l’habitacle. Il abandonne en quelque sorte les commandes du véhicule pour rejoindre la personne qui lui  parle.

 

Que dit la loi ? 

  • Toute installation téléphonique doit être solidement ancrée dans le véhicule, respectivement être fixée dans le casque.
  • L’oreillette  libre  est autorisée.
  • Dès que le véhicule est en mouvement, le conducteur n’est autorisé à lâcher le volant d’une main ou le guidon que pour activer ou désactiver son installation téléphonique.




 

Sanctions 

Le conducteur se verra sanctionné d’une amende de 145€ et de la perte de 2 point sur son permis lorsqu’il fera l’usage d’un téléphone ou d'un Tablet au volant sans équipement adapté et si son équipement téléphonique n’est pas fixé solidement dans le véhicule.

 

Les conseils

De nombreuses études et expériences démontrent qu’une conversation téléphonique pendant la conduite entraîne :

  • Des variations de vitesse.
  • Des déviations fréquentes de trajectoire : à une vitesse de 90 km/h, 1 seconde d’inattention vous déconnecte de la route pendant 25 mètres !
  • Une augmentation de 50% en moyenne du temps de réaction.
  • Des erreurs de perception et de jugement.
 

L’utilisation du téléphone au volant a des effets sur la conduite comparables à ceux de l’alcool. Abstenez-vous d’appeler et de répondre à quelqu’un pendant que vous conduisez.