Cookies sur le site web d'ACL
Ce site utilise des cookies pour simplifier et améliorer votre utilisation et expérience de ce site Web. Les cookies sont des petits fichiers texte enregistrés sur l'appareil que vous utilisez pour accéder à ce site Web. Si vous ignorez ou fermez ce message et continuez de naviguer sans désactiver les cookies dans les paramètres de votre navigateur, nous assumons que vous consentez à notre utilisation des cookies sur ce site Web. Pour plus d'informations sur notre utilisation des cookies, veuillez consultez nos conseils d'utilisations et notre déclaration de confidentialité.

L’alcool au volant

L’alcool au volant

L’alcool est en cause dans de nombreux accidents. Il faut savoir que le risque surgit bien avant que n’apparaisse l’état d’ébriété.

Après l’absorption d’une boisson alcoolisée, l’alcoolémie atteint son maximum en une demi-heure si l’ingestion d’alcool est faite à jeun, en trois quarts d’heure à 1 heure si elle est faite au cours d’un repas. Le temps d’élimination est fonction de la quantité d’alcool ingérée. Il est de 4 à 5 heures, environ, pour une alcoolémie de 0,6 g/l, soit une élimination à raison de 0,15 g/l par heure. Cette élimination est sujette à de fortes variations individuelles : la nature de la boisson, la durée de consommation, la prise ou non de nourriture en même temps, le sexe, l’âge, la corpulence de la personne... Contrairement aux idées reçues, ni le froid ni l’effort physique ni le café ne mènent à une baisse du taux d’alcoolémie.

QUE DIT LA LOI ? 
La loi punit tout conducteur qui présente des signes manifestes d’influence d’alcool (allure chancelante, bafouillage, haleine alcoolisée…). En l’absence de ces signes, le taux légal d’alcoolémie est de 0,5 ‰(*). Pour certaines catégories, le taux est ramené à
0,2 ‰ :

  • Les candidats au permis de conduire.

  • Les conducteurs en période de stage.

  • Tout conducteur de moins de 18 ans.

  • Les accompagnateurs en régime « conduite accompagnée ».

  • Les chauffeurs professionnels )p.ex. chauffeurs de taxis, d’autobus, de poids lourds, d’ambulances, de dépanneuses, …)

  • Les instructeurs d’auto-école.

 (*) ‰ = pour-mille = grammes d’alcool par litre de sang.

Pour mesurer le taux d’alcoolémie, la Police utilise un éthylotest qui mesure l’alcool contenu dans l’air expiré :

  • 0,5 ‰ correspond à 0,25 mg d’alcool/litre d’air  expiré.

  • 0,8 ‰ correspond à 0,35 mg d’alcool/litre d’air  expiré.

  • 1,2 ‰ correspond à 0,55 mg d’alcool/litre d’air  expiré.


SANCTIONS 

Taux d'alcool en ‰

Amende

Prison

Retrait points

Retrait immédiat du permis

inférieur à 0,5

 /

 /

à partir de 0,5 et inférieur à 0,8

145 €

 /

2

à partir de 0,8 et inférieur à 1,2

jusqu'à 500 €

 /

4

à partir de 1,2

500 à 10.000 €

 de 8 jours à 3 ans

6

Oui


Il est également procédé au retrait immédiat du permis de conduire à l’égard des personnes qui refusent les examens destinés à déceler la présence et à déterminer le taux d’alcool.

LES CONSEILS 

  • Refusez de monter dans un véhicule si le conducteur a consommé de l’alcool.

  • La consommation d’alcool, de médicaments et de drogues sont incompatibles avec la conduite d’un véhicule. Tolérance zéro !

  • Pour éviter qu’un ami qui a trop bu prenne la route, proposez-lui un taxi ou proposez-lui de dormir sur place.

  • En dernier recours, confisquez-lui  ses clés de voiture. Ce geste lui évitera un retrait de permis ou lui sauvera la vie !