Une virée à moto du Portugal au Japon : 47 000 km de plaisir

Publié le 17.05.2021

Le printemps, c’est le moment de sortir les motos de leur hivernage. Laissez-vous inspirer par ce périple et partez avec l'ACL sur les routes d'Europe pour des excursions plus proches de chez vous !


Il y a quelques années, vers le printemps, nous avons cherché sur Google quelques destinations afin de nous mettre dans l'ambiance d'un road trip. Quiconque utilise Google Maps pour calculer les distances entre pays sait que dès qu'il y a une mer à traverser, Google se bloque. Par exemple, Google ne pense pas qu'il soit possible de rouler du Portugal au Japon ! Nous lui avons donc donné un coup de main en tapant : Lisbonne à Vladivostok (Russie), d'où l'on peut prendre un ferry pour la courte traversée vers le Japon. Le résultat était encourageant : distance 13 612 km ; temps 158 heures (en voiture). Les petits caractères attiraient l'attention sur un seul point : "cet itinéraire comprend des péages". Qu'est-ce qui pouvait bien arriver ?
 
Dans notre édition spéciale de diariesof « diariesof Riding East », nous partageons notre voyage à moto du Portugal au Japon : quelle route terrestre nous avons empruntée, quels détours nous avons faits, quels papiers étaient nécessaires, quelles difficultés nous avons rencontrées, quelle est la particularité des ferries, pourquoi nous avons fait une partie du trajet en Transsibérien, et ce qu'il y avait dans nos bagages. Nous partagerons également ce qui nous a plu le plus dans chaque pays et les belles rencontres que nous avons faites avec des gens du monde entier.



 
Nous avons quasiment survolé l'Europe occidentale et centrale, avec notre premier choc culturel en Hongrie, où - pour la première fois depuis que nous avions quitté Lisbonne - la langue a pris la forme de sonorités qui ne signifiaient rien pour nous. En Ukraine, nous avons pris le premier ferry du voyage. Il nous a conduit en Géorgie, où notre rythme s'est ralenti et où nous avons découvert les tomates les plus savoureuses du voyage ! C'est là que nous avons commencé à avoir le sentiment de quitter notre domicile et de nous immerger dans de nouvelles cultures.
 
Après deux mois en Géorgie, l'hiver nous a rattrapé. Il était temps de ranger la moto dans un endroit sûr et de retourner à la maison pour travailler. Nous avons eu une autre pause hivernale plus tard, au Kirghizistan. Mais avant d'y arriver, nous avons découvert l'Arménie, le pays des églises, et l'Iran, qui remporte facilement le prix du pays le plus hospitalier. De là, nous sommes allés en Azerbaïdjan, le pays du feu. Puis vint la route de la soie, qui nous a fait découvrir une grande variété de paysages : les vastes steppes désertes du Kazakhstan, les joyaux architecturaux de la route de la soie en Ouzbékistan et les nomades du Kirghizistan. Incapables d'entrer en Chine avec notre propre véhicule (enfin, possible, mais au-delà de notre budget), nous sommes entrés à nouveau au Kazakhstan, pour un court transit à travers la Grande Russie, jusqu'à ce que nous atteignions la Mongolie, le pays du ciel bleu. Nous sommes retournés en Russie pour prendre le Transsibérien jusqu'à Khabarovsk, d'où nous avons parcouru les derniers kilomètres jusqu'à la légendaire Vladivostok. De là, nous avons traversé la trépidante Corée du Sud où nous avons voyagé pendant deux semaines jusqu'à ce que nous prenions le dernier ferry de notre voyage, pour atteindre le Japon, le pays du soleil levant.
 
À la fin du voyage, l'odomètre indiquait que nous avions parcouru environ 47 000 kilomètres. Le calendrier indiquait que trois ans s'étaient écoulés depuis cette magnifique photo prise au point le plus au sud-ouest du Portugal. Nous avons mis un peu plus de temps et parcouru plus de kilomètres que ce que prédisait Google (la preuve qu'il ne faut pas croire tout ce que l'on lit sur Internet !), mais pour être honnête, cela pourrait bien être dû au fait que nous avons choisi l'option "route sans péage" ; ils nous avaient prévenus !

Le détail de nos aventures est publié dans l'édition spéciale "diariesof Riding East" et si après avoir lu ce magazine, vous ne comprenez toujours pas pourquoi quelqu'un irait jusqu'au Japon en moto, ce sera à notre tour de vous demander, pourquoi pas ?

© Texte et photos: Jorge Valente
 
Retrouvez le magazine diariesof Riding East et tous les autres magazines diariesof sur diariesofmagazine.com, ou à la boutique ACL de Bertrange.
 

En coopération avec notre partenaire We Love To Travel, l'ACL propose plusieurs circuits moto en Europe et ce à un prix attractif pour les membres de l'ACL
Retour

Galerie

product image thumb
product image thumb
product image thumb
product image thumb
product image thumb
product image thumb

Autres actualités

Ouvertures exceptionnelles : 2, 9, 16, 23 et 30 juillet 2022

Cette année aussi, l’accueil de l’Automobile Club ouvrira exceptionnellement ses portes les...

Lire plus
20.06.2022

Des astuces pour occuper les plus jeunes

Avaler des centaines de kilomètres avec des enfants sur la banquette arrière n’est pas...

Lire plus
15.06.2022

Les sièges enfants passés au crible

32 sièges enfants de toutes tailles ont été testés et évalués en fonction des critères de...

Lire plus
15.06.2022

Top 10 des campings pour les amateurs de sports nautiques

Surfer, faire de la voile, du standup paddle ou du kayak : de nombreux campeurs aiment...

Lire plus
15.06.2022