Cookies sur le site web d'ACL
Ce site utilise des cookies pour simplifier et améliorer votre utilisation et expérience de ce site Web. Les cookies sont des petits fichiers texte enregistrés sur l'appareil que vous utilisez pour accéder à ce site Web. Si vous ignorez ou fermez ce message et continuez de naviguer sans désactiver les cookies dans les paramètres de votre navigateur, nous assumons que vous consentez à notre utilisation des cookies sur ce site Web. Pour plus d'informations sur notre utilisation des cookies, veuillez consultez nos conseils d'utilisations et notre déclaration de confidentialité..

Max Wax, l’aventurier au grand cœur

Publié le 12.01.2023

Il vit à Oetrange, mais en réalité le cœur de Max Wax appartient depuis plusieurs années à l’Afrique. À la fin du mois, il se rendra au Bénin à moto pour aider des enfants souffrant de pathologies cardiaques graves. Rencontre.


« J’ai toujours fait beaucoup d’humanitaire en Afrique. Je m’occupe aussi d’une association qui vient en aide aux orphelins et aux enfants défavorisés dans l’Atlas au Maroc. Mais cette fois, l’aventure est différente puisque je ne pars pas seul mais à trois motos. Finalement, c’est ça le vrai défi », confie d’emblée Max Wax.

Aventurier solitaire et solidaire comme il aime à se définir, ce directeur de magasin installé au Luxembourg s’est laissé séduire par le projet « Un cœur pour l’Afrique » porté par deux Français, Ludovic Chetail et Carlos Alves. L’objectif ? Parcourir 10 000 km à moto à travers l’Afrique de l’Ouest du Luxembourg via le Sénégal, la Côte d’Ivoire jusqu’au Bénin en à peine un mois.

« Ludovic et Carlos ne connaissent pas l’Afrique. Ils m’ont contacté via les réseaux sociaux pour que je les guide et profiter de mon expérience des pistes africaines », explique encore Max Wax.
 

« 12 000 € pour sauver une vie »

Une fois sur place, les trois aventuriers rejoindront les équipes médicales de l’association à Cotounou. Au Bénin, elles qui diagnostiquent les enfants malades afin de déterminer s’ils sont aptes à voyager par avion jusqu’en Auvergne où ils sont ensuite pris en charge par le Pr Jean-René Lusson et son staff de chirurgie cardiaque.

« Le billet d’avion, le diagnostic sur place, les soins post-opératoires et le séjour en famille d’accueil, c’est environ 12 000 € par enfant. Il faut 12 000 € pour sauver une vie », résume Max Wax.

En attendant cette rencontre, les trois motards chargent leurs motos autant qu’ils le peuvent de fournitures scolaires et médicales avant de prendre la route de l’Afrique.

De son côté, l’ACL soutient l’initiative et a fourni les carnets de passage, sésames indispensables aux frontières des 11 pays qu’ils seront amenés à traverser pendant leur périple.

Retour

Autres actualités

L'ACL pour une assistance pas comme les autres

Nous sommes plus qu’un service d’assistance routière, mais un club à taille humaine, et vous...

Lire plus
26.01.2023

Invitation à nos séances d'information Alaska et Jamaïque

Envie de vacances ? À l’attention des explorateurs et des voyageurs autour du monde : nous...

Lire plus
13.01.2023

Autofestival, rencontrez concessionnaires et distributeurs

Avant le lever de rideau sur le 59e Autofestival, l’ACL a pu s’entretenir avec 4 acteurs...

Lire plus
12.01.2023

Crédits et leasing : des taux à surveiller

À la fin de l’année dernière, il fallait compter en moyenne 3,58 % de taux d’intérêt pour un...

Lire plus
12.01.2023