Cookies sur le site web d'ACL
Ce site utilise des cookies pour simplifier et améliorer votre utilisation et expérience de ce site Web. Les cookies sont des petits fichiers texte enregistrés sur l'appareil que vous utilisez pour accéder à ce site Web. Si vous ignorez ou fermez ce message et continuez de naviguer sans désactiver les cookies dans les paramètres de votre navigateur, nous assumons que vous consentez à notre utilisation des cookies sur ce site Web. Pour plus d'informations sur notre utilisation des cookies, veuillez consultez nos conseils d'utilisations et notre déclaration de confidentialité..

Une distraction dangereuse

Publié le 13.07.2021

Selon une enquête menée sur les autoroutes de France, un chauffeur de poids-lourd sur sept et un automobiliste sur 12 tiennent leur téléphone au volant.

L'Association des sociétés française des autoroutes (ASFA) vient de publier une étude d’observation qui fait froid dans le dos. Réalisée à bord d’un fourgon circulant dans le trafic autoroutier, cette enquête a permis de constater qu’environ 11% des conducteurs (799 sur 7400 véhicules marqués) observés tenaient visiblement en main un téléphone. Dans le détail, 1 chauffeur de poids-lourd sur 7 et 1 automobiliste sur 12 ont été vus en train de manipuler leur téléphone.

Plusieurs tronçons des autoroutes A1, A7, A10, A13 et A77 ont été passés au crible par les observateurs de l’AFSA. «Une observation spécifique sur l’autoroute A1 des chauffeurs poids-lourds a montré qu’en plus des chauffeurs tenant en main leur smartphone, 13% ne regardait pas la route (consultation d’écrans fixés sur le tableau de bord notamment). Autrement dit, 1 chauffeur sur 4 était inattentif sur cet itinéraire», révèle encore l’ASFA.
Sur autoroute, l'usage du téléphone au volant constitue un facteur important d’insécurité. Il dégrade le niveau d’attention et multiplie le risque d’accidents. D’ailleurs, l’année dernière le facteur «inattention» a été responsable de 14% des accidents mortels sur les autoroutes de l’Hexagone.

Certes cette enquête ne donne qu’une image des comportements routiers en France, mais on ne saurait que trop rappeler qu’au Luxembourg aussi l’utilisation du téléphone au volant est toute aussi dangereuse. En 2019, 18 accidents étaient directement liés à l’usage du GSM en conduisant, selon les chiffres du ministère de la Mobilité.

En cas d’infraction avérée, l’amende se monte à 135 € et coûte deux points sur le permis de conduire.

Retour

Autres actualités

Attention : des emails frauduleux circulent

Des emails suspects semblant provenir de l'ACL sont actuellement en circulation : ne les...

Lire plus
21.10.2021

Le renouvellement de votre carte ACL en quelques clics !

Afin de diminuer son empreinte écologique, l’ACL améliore encore son processus de...

Lire plus
19.10.2021

L'ACL, un club unique pour une assistance complète

Parce que nous sommes un club, vous n’êtes pas un client mais un membre, et c’est là toute...

Lire plus
19.10.2021

Comment le Luxembourg prépare le passage à l’électrique à...

L’électro-mobilité s’impose tous les jours un peu plus comme une solution pour nos...

Lire plus
19.10.2021