Cookies sur le site web d'ACL
Ce site utilise des cookies pour simplifier et améliorer votre utilisation et expérience de ce site Web. Les cookies sont des petits fichiers texte enregistrés sur l'appareil que vous utilisez pour accéder à ce site Web. Si vous ignorez ou fermez ce message et continuez de naviguer sans désactiver les cookies dans les paramètres de votre navigateur, nous assumons que vous consentez à notre utilisation des cookies sur ce site Web. Pour plus d'informations sur notre utilisation des cookies, veuillez consultez nos conseils d'utilisations et notre déclaration de confidentialité.

Fiat 500X Sport

Publié le 09.10.2020

Le crossover italien passe en mode sport

Après la 500, Fiat sort les grands moyens avec la 500X Sport. Plus grosse, plus agressive, plus jeune, la marque italienne se place désormais sur le marché des crossovers sportifs.
 
Depuis les années 30, les Fiat 500 incarnent la Dolce Vita italienne. Petite, légère, synonyme d’air de vacances, la 500 a traversé les générations pour devenir aujourd’hui encore un modèle incontournable sur la scène automobile mondiale. La firme de Turin affecte tout particulièrement les séries spéciales, en démontre ses nombreuses déclinaisons de la petite voiture italienne. Mais depuis 2014, elle voit aussi plus grand en sur-vitaminant son modèle emblématique ; gardant ses formes potelées et généreuses, cette nouvelle version de la 500X se décline en version sport en arborant un look plus jeune et affirmé.
 

Ce qui change

Pour distinguer la 500X Sport de ses autres versions, certaines touches ont été apportées à quelques endroits : jupes latérales et passages de roues aux couleurs de la carrosserie, double sortie d’échappement à la sonorité agréable, jantes en alliage 19’’ ou encore couleur « Rosso Seduzione » uniquement disponible sur la version sport. Petite déception néanmoins au niveau de la motorisation : équipée d’un moteur essence FireFly Turbo 1,3 litre, la puissance de 150 ch n’est pas supérieure à la version Cross et le temps de réaction de l’accélération laisse à désirer. Il est important à noter également, qu’en mode automatique la voiture a l’air perdue et n’enclenche pas toujours la vitesse souhaitée alors qu’en manuel, la conduite est beaucoup plus fluide et agréable.
 
À l’intérieur de la voiture, l’avant est relativement spacieux avec toutes les fonctionnalités à portée de main : navigation, climatisation, accoudoir central ajustable, nous noterons toutefois un certain manque de personnalité au niveau du tableau de bord. Ce dernier a une ressemblance marquante avec celui de sa petite sœur, la 500. Gros boutons ronds, appui-têtes en forme de cercle ; certes, il s’agit de la marque de fabrique des 500, mais à bord d’une version sport, nous pourrions nous attendre à avoir un look plus agressif. Mais le charme italien n’est heureusement jamais bien loin. Levier de vitesse en aluminium, volant aux bonnes dimensions en forme cassé en bas pour un esprit sportif et agrémenté d’Alcantara pour un touché plus soyeux, le compteur de vitesse numérique n’est pas dépourvu de classe non plus avec une esthétique rappelant ceux de chez Ferrari grâce aux gros chiffres blanc et gris.
 
Très appréciable est le toit ouvrant qui laisse les rayons du soleil se poser sur votre peau afin de faire le plein de vitamine D pendant les trajets. Pour des raisons techniques, le toit panoramique est divisé en deux parties, laissant apparaître une barre au milieu du toit, donnant l’impression aux passagers arrière que quelque chose peut leur tomber dessus à tout moment ;  gênant et pas pratique lorsque l’on veut jeter un coup d’œil aux étoiles le soir. L’arrière du véhicule quant à lui est confortable avec notamment un bon espacement avec les sièges avant.
 
Voulant s’éloigner de l’image collée à la 500 – parfaite petite citadine pour Madame – la 500X s’adresse davantage à un public jeune, familial et dynamique. C’est d’ailleurs sur un terrain de football qu’avait été reçu la presse pour tester le nouveau modèle de la marque, mettant en avant les caractéristiques du dynamisme, du contrôle et de la précision que l’on retrouve aussi bien au football qu’à la conduite du SUV compact Fiat. Mais qui dit crossover pour un public jeune, dit famille avec enfants en bas âge. De ce fait, le volume du coffre n’est pas suffisant ; l’espace n’étant pas très profond aussi bien en hauteur qu’en longueur, le coffre devient rapidement plein. Dommage pour une voiture qui invite aux vacances.
 
 

Retour

Autres actualités

ACL Challenge : direction les FIA Motorsport Games

Après deux semaines de compétition intense à laquelle 230 personnes ont pris part, le top 20...

Lire plus
20.04.2021

Voyagez virtuellement avec les webinaires en direct de l'ACL

En raison de la forte demande, nous avons décidé de vous présenter de nouveaux webinaires...

Lire plus
14.04.2021

Redécouvrez l'Europe

Que ce soit en avion, en voiture, en train ou même en bateau - avec l'ACL, vous pouvez...

Lire plus
14.04.2021

Véhicules historiques : le défilé des belles mécaniques

Le Classic Car Tour est reporté mais n'attendons pas pour rêver devant ces prestigieux...

Lire plus
14.04.2021