Bien assis au volant

Publié le 18.02.2021

Pour une conduite détenue


Le bon réglage du siège vous permet non seulement de réagir rapidement en situation d’urgence, mais aussi de préserver votre dos et de réduire le risque de blessure grave en cas d’accident. La raison réside dans le fait que les systèmes de sécurité tels que les tendeurs de ceinture ou les airbags n’offrent une protection que s’ils peuvent agir sur certains points de votre corps.












Les conseils suivants devraient vous aider à choisir la position assise optimale :

  • Si votre siège est réglable en hauteur, choisissez une position qui vous permette de voir parfaitement la route et le tableau de bord. Cependant, plus cette position est basse, plus vous pouvez appuyer de manière rectiligne sur la pédale de frein, et plus la pression exercée sur le frein, par exemple, peut être sensible. 
  • Ajustez la distance du siège par rapport à l’avant jusqu’à ce que votre jambe gauche soit encore légèrement pliée lorsque vous appuyez sur la pédale d’embrayage. Afin d’éviter une fatigue inutile et de pouvoir rectifier rapidement la trajectoire, le haut du corps doit être soulagé. Idéalement, c’est votre bassin qui doit transmettre la pression aux pédales. Certains sièges disposent d’un support lombaire qui épouse la courbure naturelle de la colonne vertébrale et soulage le dos. 
  • Lorsque vous réglez le dossier du siège, je vous conseille de choisir une position aussi droite que possible. Si vous inclinez trop le dossier vers l’arrière, votre dos est soumis à une tension inutile. En outre, la distance par rapport au volant devient trop importante. Vos épaules doivent toujours rester en contact avec le dossier dans toutes les situations de conduite et vos bras doivent être pliés lorsque vous tenez le volant. Pour vérifier que vous adoptez la bonne distance, baissez les épaules, tendez les bras : vos poignets doivent pouvoir reposer à 12 h sur le volant. La distance entre la poitrine et le volant est alors d’environ 30 cm, en fonction de votre corpulence. Si le volant est réglable, vous pouvez l’ajuster avec précision, tant en hauteur qu’au niveau du buste et des jambes. Le volant doit être le moins incliné possible, mais ne doit pas entraver la mobilité des genoux. Le réglage du volant affecte également la visibilité des instruments, qui doivent toujours rester bien visibles. 
  • Les appuie-tête et les ceintures sont des éléments essentiels pour votre sécurité. L’appuie-tête doit être aligné sur le haut de la tête pour éviter le coup du lapin en cas d’accident. Idéalement, la distance entre votre tête et l’appuie-tête ne doit pas dépasser 4 cm. La ceinture de sécurité doit passer sur le milieu de l’épaule et être bien ajustée au corps. Si le siège du conducteur n’offre pas toutes les possibilités de réglage, essayez de trouver le meilleur compromis ; la même logique s’applique souvent aux personnes de grande taille. Malheureusement, dans la pratique, il est parfois impossible d’obtenir le réglage parfait.

 
Un dernier conseil : si le siège ne vous maintient pas suffisamment dans les virages, calez-vous en plaçant votre pied gauche à côté des pédales, ce qui vous évitera de vous crisper sur le volant.
 

Retour

Autres actualités

L’ACL MotoClassic reprend la route

Communiqué de presse

Lire plus
18.07.2022

Le retour du Vëlosummer

Au vu du grand succès des éditions précédentes du «Vëlosummer» et des retours positifs des...

Lire plus
07.07.2022

Des bornes SuperChargy sur les autoroutes luxembourgeoises

Après les premières bornes SuperChargy inaugurées en 2020 au Kirchberg, le gouvernement...

Lire plus
07.07.2022

Le goût de la Provence : Avignon

Si vous ressentez un irrésistible besoin d’entendre le chant des cigales, de respirer les...

Lire plus
07.07.2022