Cookies sur le site web d'ACL
Ce site utilise des cookies pour simplifier et améliorer votre utilisation et expérience de ce site Web. Les cookies sont des petits fichiers texte enregistrés sur l'appareil que vous utilisez pour accéder à ce site Web. Si vous ignorez ou fermez ce message et continuez de naviguer sans désactiver les cookies dans les paramètres de votre navigateur, nous assumons que vous consentez à notre utilisation des cookies sur ce site Web. Pour plus d'informations sur notre utilisation des cookies, veuillez consultez nos conseils d'utilisations et notre déclaration de confidentialité..

Sur la route de l'hiver

Publié le 06.10.2021

A pied, à vélo ou à trottinette, soyez visibles de jour comme de nuit


L’année dernière, 54% des victimes tuées sur les routes grand-ducales étaient des usagers dits vulnérables (piétons, cyclistes ou motocyclistes). L’hiver est la période la plus dangereuse et de loin. Alors on prend ses précautions et on reste visible en toutes circonstances.
 
Selon les statistiques de la Sécurité Routière luxembourgeoise, deux tiers des collisions entre un véhicule et un piéton se produisent dans l’obscurité. La période hivernale est malheureusement l’une des plus fatales. En 2020, 15 accidents mortels ou graves entre une voiture et un piéton ont eu lieu en hiver majoritairement à l’heure où la lumière commence à décliner.
 
En tant que piéton, quelques gestes simples permettent d’être mieux vu sur la chaussée. Au risque d’énoncer une évidence, un piéton ne dispose pas d’autre protection que ses propres vêtements. Un peu faible pour aller se frotter à une automobile.
 
Le piéton n’a pas la priorité absolue aux passages cloutés. Mieux vaut s’assurer que l’engagement sur la chaussée peut se faire sans danger. De même, et c’est plein de bon sens, on marche sur le trottoir ou sur l’accotement s’il n’y en a pas. Si vous vous promenez hors agglomération le long d’une route, choisissez le côté gauche face à la circulation.
 

Mieux vaut réfléchir... avec ses vêtements 

À mesure que les températures chutent et que les jours raccourcissent, la couleur des vêtements a tendance à s’assombrir.  Or, pour être visible la nuit, un piéton doit réfléchir la lumière émise par les phares des voitures. Pour cela, il doit porter des vêtements clairs et des bandes de tissu rétroréfléchissant sur ses vêtements, son sac ou son cartable, ses chaussures. Ce tissu a la propriété de renvoyer la lumière à sa source.
 
La nuit, un conducteur voit seulement un piéton à 30 mètres s’il est habillé de vêtements sombres, à 50 mètres s’il est habillé d’habits clairs et à plus de 150 mètres s’il est équipé de bandes rétroréfléchissantes.
 
Piétons et cyclistes sont aussi vulnérables les uns que les autres. À ce titre, les cyclistes sont également encouragés à observer les mêmes règles que les personnes se déplaçant à pied. En plus, il est fortement recommandé de porter un casque et une veste de sécurité.

Vous trouverez les équipements et accessoires de sécurité nécessaires à la boutique ACL ou sur Lëtzshop.

Retour

Autres actualités

Travaux devant le bâtiment de l'ACL

En raison de travaux de mesurage sur la chaussée dans la matinée du 6 décembre, l'accès à l...

Lire plus
02.12.2021

Un nouveau radar-tronçon sous le Markusberg

Dans le cadre de la lutte contre l'insécurité routière, le radar-tronçon dans le tunnel...

Lire plus
30.11.2021

Des batteries vieillissantes à l’approche de l’hiver

La campagne annuelle de contrôle des pneus, batteries et phares organisée conjointement par...

Lire plus
24.11.2021

Des propositions concrètes pour adoucir la hausse de l...

L’ACL s’engage pour que personne ne soit laissé sur le bord de la route.

Lire plus
18.11.2021