Vers des carburants synthétiques neutres en CO2

Publié le 19.10.2021

Les investissements de grands groupes industriels dans des carburants synthétiques décarbonés s’accélèrent. Siemens Energy et Porsche ont même déjà construit leur usine de e-fuel au Chili.


Et si l’avenir de la mobilité durable passait aussi par un carburant synthétique produit à partir d’énergie renouvelable ? Cette hypothèse nous permettrait de continuer à utiliser nos véhicules à moteur thermique. Ces carburants sont en effet 100 % compatibles avec les moteurs à combustion interne. Pendant la Seconde guerre mondiale, les Allemands avaient déjà eu recours à des carburants de synthèse mais qui étaient à l’époque fabriqué à partir de sources fossiles.

Aujourd’hui, plusieurs grands groupes industriels souhaitent remettre au goût du jour le carburant synthétique en le fabriquant à partir de sources d’énergie renouvelable :

  • La biomasse (comme le diesel HVO)

  • Ou la combinaison d’hydrogène vert (produit à partir d'énergie renouvelable) et de carbone (e-fuel).
     

E-fuel, comment ça marche ?

Un carburant de synthèse peut être produit à partir de toutes sources de matières contenant de l’hydrogène et du carbone. Dans le cas des e-fuel, le processus de fabrication consiste à séparer l'hydrogène de l'oxygène contenu dans l'eau (H2O) grâce au procédé d'électrolyse. Ensuite l’hydrogène est combiné au carbone provenant du CO2 capturé (à partir d'activités industrielles) ou provenant de l’atmosphère. Ces transformations nécessitant énormément d'électricité verte expliquent que l'utilisation de l'-fuel ne peut être considérée qu'en complément d'autres solutions comme les voitures électriques à batterie ou à pile à combustible (H2).
 
Porsche a donc soigneusement choisi l’emplacement de son usine au Chili afin de bénéficier d’une exposition maximale au vent et ainsi profiter au mieux de l’énergie éolienne pour la fabrication de son méthanol synthétique ou e-fuel.

Si dans les prochaines années ces procédés s’avèrent efficaces, les carburants synthétiques pourraient occuper une place intéressante dans le bouquet énergétique du futur. Ils permettent en effet de prolonger la vie des moteurs à combustion actuels sans augmenter la quantité de CO2 émise dans l’atmosphère comme avec les carburants fossiles traditionnels.

De plus, comme l’énergie contenue dans un réservoir de carburant liquide est environ 10 fois plus élevée que dans les batteries (à volume et poids équivalents) cela constitue un avantage considérable pour certaines applications (transports longue distance : routier, maritime, aviation, etc.). 

Des questions ? Prenez conseil auprès de nos experts.

Retour

Autres actualités

Profitez vite du « test vacances » en promo

Profitez vite du « test vacances » en promo Jusqu’au 31 mai, le « Test vacances » de l’ACL...

Lire plus
17.05.2022

L’ACL Classic Tour reprend le départ jeudi 26 mai

Les amateurs de balades en voitures anciennes peuvent se réjouir. L’ACL Classic Tour se...

Lire plus
17.05.2022

Un test indépendant de batterie de voiture électrifiée

L'ACL propose aux utilisateurs un test fiable permettant d'analyser la performance de leur...

Lire plus
17.05.2022

Vacances : et les animaux alors ?

Embarquer son animal de compagnie en vacances, c’est tout à fait possible. Mais parfois...

Lire plus
13.05.2022