Cookies sur le site web d'ACL
Ce site utilise des cookies pour simplifier et améliorer votre utilisation et expérience de ce site Web. Les cookies sont des petits fichiers texte enregistrés sur l'appareil que vous utilisez pour accéder à ce site Web. Si vous ignorez ou fermez ce message et continuez de naviguer sans désactiver les cookies dans les paramètres de votre navigateur, nous assumons que vous consentez à notre utilisation des cookies sur ce site Web. Pour plus d'informations sur notre utilisation des cookies, veuillez consultez nos conseils d'utilisations et notre déclaration de confidentialité..

Le code de la route évolue

Publié le 21.07.2021

Micro-mobilité

Circuler sereinement sur la voie publique implique que chacun puisse y trouver sa place, or, avec l’apparition de nouveaux modes de déplacement urbains, regroupés sous le terme de micro-mobilité, nos repères en tant que piétons, cyclistes ou automobilistes (et autres usagers de véhicules motorisés) se trouvent bousculés.
 

Mais d’abord, la micro-mobilité, qu’est-ce que c’est ?

La micro-mobilité est une mobilité douce, qui regroupe l’ensemble des déplacements et des modes de déplacements individuels légers, compacts et portatifs comme les trottinettes,  skateboards, gyro-roues, gyropodes, hoverboards, etc. Elle est pratiquée le plus souvent dans des zones urbaines, sur de courtes ou moyennes distances, et peut être combinée avec un moyen de transport en commun, on parle alors de multimodalité ou d’intermodalité.
 
Parce que les villes ont vu naître et prospérer ces nouveaux moyens de locomotion, et parce que transformés par l’électrique, ils ont gagné en rapidité et donc potentiellement en dangerosité, le vivre-ensemble devait intégrer de nouvelles façons de cohabiter dans l’espace public et une réglementation déterminant avec précision les comportements à adopter pour les utilisateurs de ces nouveaux engins était très attendue.
 

Les nouvelles règles du Code de la Route

Depuis le 1er janvier 2021, le Code de la route a donc introduit deux nouvelles définitions : le micro-véhicule électrique (MVE) et l’engin de déplacement personnel (EDP) avec de nouvelles règles à respecter pour les utiliser dans l’espace public.
 

  • Les micro-véhicules électriques sont tous les nouveaux engins électriques avec au moins une roue, pour une seule personne comme les trottinettes électriques, les gyropodes, les hoverboards, les skateboards électriques et autres dispositifs du même type. Leur puissance ne doit pas dépasser 250 W et leur vitesse doit être limitée à 25 km/h. Ils doivent obligatoirement être équipés d’un frein par roue et d’un avertissement sonore, ainsi que d’un feu lumineux blanc à l’avant, un rouge à l’arrière et des catadioptres latéraux. L’éclairage doit être allumé de jour et de nuit. Tout défaut d’un de ces équipements obligatoires est sanctionné par une amende.En circulant avec un MVE, on est considéré comme un cycliste et on doit obligatoirement circuler sur les endroits prévus pour cycles ou bien sur les voies de circulation. Un enfant de moins de 10 ans peut emprunter les trottoirs et autres endroits prévus pour les piétons, toujours en respectant la priorité de ceux-ci.
  • Les engins de déplacement personnels intègrent tous les petits moyens de transports avec des roues fixées au pied ou comportant une planche mais non électriques comme les patins à roulettes, les skateboards, les vélos d’enfants et les trottinettes. S’ils sont conçus pour des enfants, ils ne doivent pas dépasser une vitesse maximale de 6 km/h. Aucun équipement ni éclairage n’est obligatoire, mais le port d’un casque et l’installation d’un avertissement sonore sont recommandés. En utilisant un engin de déplacement personnel, on est considéré comme un piéton, on peut donc les utiliser sans restriction sur les trottoirs et tous les espaces réservés aux piétons, sans dépasser la vitesse de l’allure du pas.

 

Pour une cohabitation harmonieuse

Qu’on soit piéton ou usager d’un véhicule, il ne nous reste plus qu’à appliquer la réglementation et à user de notre  bon sens : utiliser les espaces de circulation qui nous sont dédiés en fonction de notre mode de transport, respecter  les distances de sécurité par rapport à ceux qui nous précèdent et aux obstacles latéraux, observer des vitesses  adaptées à notre moyen de locomotion et aux personnes ou véhicules qui nous entourent, tenir compte de  l’existence d’autres types de véhicules et d’usagers de la voie publique et adapter notre comportement en leur présence.
 
La priorité de l’ACL est de contribuer par ses conseils et son assistance à une cohabitation respectueuse et sûre entre tous les usagers de la voie publique. C’est pourquoi nous nous efforçons d’apporter sans cesse des réponses à vos questions en publiant régulièrement des informations sur les différents moyens d’améliorer la mobilité de chacun. N’hésitez pas à nous solliciter.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Retour

Autres actualités

Maison du Motard - Un tour du pays à moto pour clôturer...

Communiqué de presse

Lire plus
23.09.2021

Rentrée active : l’ACL est partout !

La rentrée promettait d'être chargée et l'ACL en tant qu'acteur clé de la mobilité se devait...

Lire plus
22.09.2021

Besoin d'assistance? On vous localise immédiatement.

Avec l'eCall mobile, vous appelez, nous vous localisons, nous vous dépannons. Téléchargez l...

Lire plus
21.09.2021

ACL Avantages membres : quoi de neuf ?

Avec votre carte de membre ACL profitez de tarifs spéciaux et de remises sur nos séjours et...

Lire plus
17.09.2021