Cookies sur le site web d'ACL
Ce site utilise des cookies pour simplifier et améliorer votre utilisation et expérience de ce site Web. Les cookies sont des petits fichiers texte enregistrés sur l'appareil que vous utilisez pour accéder à ce site Web. Si vous ignorez ou fermez ce message et continuez de naviguer sans désactiver les cookies dans les paramètres de votre navigateur, nous assumons que vous consentez à notre utilisation des cookies sur ce site Web. Pour plus d'informations sur notre utilisation des cookies, veuillez consultez nos conseils d'utilisations et notre déclaration de confidentialité.

VW e-Golf

Publié le 11.10.2017

Depuis 1974, la Golf est sortie plus de 33 millions de fois des chaînes de production de Volkswagen et est considérée depuis comme l’un des véhicules les plus appréciés de la catégorie des voitures compactes. Cependant, concernant les voitures électriques, la Golf était quelque peu à la traîne. C’est pourquoi, depuis 2014, le constructeur allemand conçoit pour la première fois une Golf avec un moteur purement électrique. Dans le cadre du tout dernier restylage, elle a désormais été dotée de plus de puissance, d’une plus grande portée et d’un équipement de série plus complet.

En matière d’esthétique et de qualité de finition, la (e-)Golf reste indéniablement fidèle à sa ligne. À l’extérieur, la mise à jour de la Golf électrique comprend une partie avant et arrière modifiée avec de nouveaux phares LED et des feux arrière LED. En quoi le véhicule zéro émission se distingue-t-il donc désormais des modèles équipés d’un moteur à combustion ? La réponse réside avant tout dans l'autonomie et le prix. La plus grande modification par rapport au modèle précédent se cache sous sa robe de tôle. Grâce à une nouvelle batterie lithium-ion, la teneur énergétique a pu être augmentée de 24,2 kWh à 35,8 kWh. Il en résulte désormais une autonomie de plus de 300 km selon le « nouveau cycle de conduite européen », contre 190 kilomètres pour son prédécesseur. Mais dans la pratique, l'autonomie réelle diffère de cette valeur et s’élève à près de 200 kilomètres selon le type de conduite, les conditions météorologiques et l’utilisation de la climatisation ou du chauffage.
 
Le moteur électrique a lui aussi été repensé et délivre dorénavant une puissance de 136 ch (100 kW), soit 20 ch (15 KW) de plus que son prédécesseur ; malgré son poids de 1,6 tonne (la batterie à elle seule pèse 345 kilogrammes), l’e-Golf accélère de 0 à 100 km/h en 9,6 secondes. La vitesse maximale est de 150 km/h, bien qu’elle ait été de toute évidence bridée afin d’optimiser l'autonomie. Malgré cela, l’e-Golf procure un pur plaisir de conduire et les manoeuvres de dépassement rapides ne constituent elles aussi en réalité qu’un problème mental étant donné que le niveau l'autonomie maximale baisse assez rapidement en cas d’accélérations énergiques fréquentes. On se surprend toujours à rouler avec plus de prudence et de prévoyance, car l'on s’efforce constamment de maintenir les affichages du tableau de bord dans la bonne norme écologique.
 
Une autre nouveauté doit également contribuer à une meilleure efficacité : le système de navigation (de série). Celui-ci utilise les données du parcours pour économiser de l’énergie. Par exemple, si la voiture aborde un embranchement, un rond-point ou un virage ou si une nouvelle limitation de vitesse s'applique, l’indication « Relâcher la pédale d’accélérateur » apparaît à l’écran avant même que le conducteur n’ait pu constater le changement.
 
La plus grande batterie a beau être impressionnante en termes d'autonomie, elle présente un inconvénient lorsque l’on ne dispose chez soi que d’une prise normale pour la recharger. Dans ce cas, la recharge des batteries vides dure plusieurs heures. Par contre, sur une station de charge CCS (Combined Charging System), la batterie est déjà rechargée à 80 % en 45 minutes et la voiture électrique est de nouveau opérationnelle.
 
Il faut être prêt à mettre au moins 31.150 euros si l’on se décide pour la Golf électrique. Ainsi, l’e-Golf reste un plaisir assez peu bon marché : comparée au modèle essence de base (environ 17.000 euros), elle est presque deux fois plus chère.

 
Retour

Autres actualités

ACL Diagnostic Center : Test vacances

Lire plus
03.07.2020

Vëlosummer 2020

Une initiative qui soulève des questions

Lire plus
18.06.2020

Pourquoi utiliser une Wallbox pour le chargement de son...

Lire plus
15.06.2020

L’ACL vous accueille à nouveau

Réouverture au public le 18.05.2020

Lire plus
12.06.2020