Traitement céramique

Publié le 12.08.2020

Une cire pour protéger votre carrosserie

Le traitement céramique, aussi appelé « quartz coating », est un revêtement de surface invisible que l’on applique à la carrosserie et qui convient également aux plastiques et aux jantes. Contrairement aux produits de polissage traditionnels, la liaison chimique produite par la cire a un effet protecteur longue durée sur la carrosserie, avec en prime une brillance étincelante.

Il est conseillé de faire appel à un professionnel pour poser un traitement céramique, car il s’agit d’une opération complexe. Il faut d’abord enlever les saletés présentes sur la carrosserie, puis la décontaminer à la vapeur et à l’aide d’une pâte d’argile. Ensuite, il faut éliminer les éventuelles rayures et hologrammes à l’aide d’un produit de polissage.

Contrairement aux produits traditionnels de polissage et de nanoprotection, qui résistent moins bien à l’abrasion et durent moins longtemps, la cire céramique contient en plus des particules de quartz et du silicium, un métalloïde. Après un temps d’action, les particules de silicium se lient à la couche supérieure de vernis lors d’une réaction chimique et une liaison solide se forme. Il en découle un revêtement extrêmement dur, mais élastique à la fois, qui donne un effet de profondeur au vernis et lui confère un éclat extraordinaire.

De surcroît, le « quartz coating » a une action protectrice ainsi que des propriétés hydrofuges et anti-salissures. Cela est dû à la déperlance, aussi connue sous le nom « d’effet lotus ». Explications : les feuilles de lotus ont la caractéristique d’être autonettoyantes et par conséquent de rester toujours propres. Quand on les observe au microscope, on peut apercevoir de minuscules cristaux, qui forment une structure en picots ressemblant à un microscopique paysage montagneux. Comme les gouttes d’eau ne parviennent pas à s’accrocher aux points de contact réduits qu’offre la feuille, elles perlent et emportent les particules de saleté et de poussière. En raison d’une structure semblable composée de particules en forme de diamant, la formation des gouttelettes se déroule de la même manière avec le traitement céramique. Celui-ci prévient donc d'office la formation de salissures. Les résidus d’insectes tenaces tout comme la poussière et la boue s’enlèvent facilement avec un peu d’eau et sans le moindre nettoyant. Qui plus est, grâce à sa surface durcie, le « quartz coating » offre un bouclier de protection contre les micro-rayures sur le vernis et le préserve des rayons UV, qui provoquent souvent des décolorations.

En revanche, contrairement à ce qui est annoncé dans certaines publicités, le traitement céramique ne protège que partiellement contre les impacts de cailloux, qui dépendent logiquement du poids du projectile et de la violence du choc. Je vous conseille également de vous renseigner sur la durabilité du traitement et, selon le véhicule, sur les prix proposés par les différents prestataires.

Auteur : Frank Maas

 

Retour

Autres actualités

Leasing opérationnel : la conférence indispensable

La prochaine conférence de la Fleet Association for Mobility se tiendra jeudi 20 octobre de...

Lire plus
03.10.2022

IMS, l’ACL et PwC Luxembourg font bouger les lignes

Dans le cadre de la semaine de la mobilité, IMS, l’ACL et PwC Luxembourg se sont associés...

Lire plus
29.09.2022

ETEC : Une expérience unique pour quatre jeunes cyclistes

L’ACL a conduit une sélection luxembourgeoise de 4 enfants âgés de 11 ans en Croatie pour l...

Lire plus
28.09.2022

ACL Oldtimermaart 2022

Le rendez-vous des collectionneurs s’installe

Lire plus
26.09.2022