Cookies sur le site web d'ACL
Ce site utilise des cookies pour simplifier et améliorer votre utilisation et expérience de ce site Web. Les cookies sont des petits fichiers texte enregistrés sur l'appareil que vous utilisez pour accéder à ce site Web. Si vous ignorez ou fermez ce message et continuez de naviguer sans désactiver les cookies dans les paramètres de votre navigateur, nous assumons que vous consentez à notre utilisation des cookies sur ce site Web. Pour plus d'informations sur notre utilisation des cookies, veuillez consultez nos conseils d'utilisations et notre déclaration de confidentialité.

Toyota C-HR

Publié le 10.07.2017

Des lignes et arêtes marquées soulignent la silhouette du C-HR (Coupé High Rider), les poignées des portes arrière sont placées contre le toit, et l’habitacle se démarque aussi sensiblement des standards habituels.

Il faut apprécier son parti-pris esthétique. Ici, il n’y a pas de juste milieu, on aime ou on n’aime pas. Un regard vers l’arrière ne dévoile aucune surprise : Le dessin de la carrosserie aboutit à une lunette arrière plutôt petite, et donc une mauvaise visibilité. Pour résoudre ce problème, une caméra de recul est proposée en option.
De même, la hauteur sous plafond à l’arrière ne convient pas pour les personnes de grande taille. En revanche, pour ce qui est de la place à l’avant, il n’y a rien à redire. Les sièges sont confortables, mais ils sont plutôt larges et offrent peu de possibilités de réglage sur la version de base.

Le cockpit stylisé est en parfaite harmonie avec l’esthétique globale du C-HR, ses finitions sont impeccables et tout est agencé de manière extrêmement claire et conviviale. Les matériaux des finitions confèrent un aspect haut de gamme.
Le Toyota C-HR se décline en 5 niveaux de finition. L’écran tactile 8” est disponible dès le 2e niveau de finition « C-Enter ». La navigation reste cependant en option, à moins d’opter pour le modèle haut de gamme « C-Show ». De même, il faut attendre ce niveau de finition pour bénéficier du système audio Premium JBL de série.

Le coffre offre un volume de 377 litres. La banquette arrière rabattable (2/3, 1/3) permet de le porter à 1160 litres. Dans ce cas également, le toit en pente vers l’arrière influe négativement sur le volume.
En revanche, un point vraiment gênant est le seuil de chargement relativement élevé.
 
Moteurs

Le C-HR est disponible avec une motorisation full hydrid ou essence turbo 1,2 litre performante, qu’il s’agisse de la transmission manuelle à six rapports ou de la transmission à variation continue. Malheureusement, Toyota ne propose pas plus de motorisations pour le C-HR. La version diesel a été complètement abandonnée, mais une transmission intégrale est proposée avec la version 1,2 litre.
La majorité des clients optera probablement pour la solution hybride, dont le principe est identique à celui de la Prius : à savoir un moteur essence 1,8 litre couplé à un moteur électrique, pour une puissance maximale de 90 kW/122 ch.
À noter que le moteur 1,2 litre est un quatre cylindres au lieu des trois cylindres qui deviennent fréquents aujourd’hui dans cette catégorie de cylindrée.
Le pack sécurité innovant de série Toyota Safety Sense (avec l’assistance au maintien dans la voie, la fonction de reconnaissance des panneaux de signalisation, le système de sécurité précollision, etc.) se préoccupe de votre sécurité si vous ne le faites pas.
Avec ce modèle, Toyota cible les clients en quête d’originalité et qui veulent surprendre. Le prix d’entrée du C-HR est de 21 835 €. Les prix pour la version hybride commencent à 26 930 €.

 
Retour

Autres actualités

ACL Diagnostic Center : Test vacances

Lire plus
03.07.2020

Vëlosummer 2020

Une initiative qui soulève des questions

Lire plus
18.06.2020

Pourquoi utiliser une Wallbox pour le chargement de son...

Lire plus
15.06.2020

L’ACL vous accueille à nouveau

Réouverture au public le 18.05.2020

Lire plus
12.06.2020