Test de sièges d’enfants 2016

Publié le 19.04.2017

Set « bons » sièges

Au total, 14 nouveaux sièges d’enfants ont été examinés dans le cadre de la deuxième phase de tests de cette année, réalisée par les automobiles clubs européens et l’organisation de protection des consommateurs Stiftung Warentest.

L’ACL participe activement aux tests réalisés sur des nouveaux modèles de sièges d’enfants. En plus de la sécurité en cas de collision, les critères de jugement portent sur le maniement, l’ergonomie et la teneur en substances toxiques avec lesquelles l’enfant peut entrer en contact.

Résultats 

Sur les 14 sièges testés, sept obtiennent la mention « bon » et deux la mention « satisfaisant ». Ces sièges dépassent largement les prescriptions légales. Les sièges Hema Doorgroei et Cosatto Gug Isofix, malgré des bons résultats dans les tests de nocivité, n’obtiennent que la note « peu satisfaisant » à cause des faibles résultats lors des tests de sécurité (collisions frontales et latérales). Trois modèles de sièges ne réussissent pas les tests : chez Nuna Rebi le cadre en métal se brise lors du test de collision ; chez Recaro Optia**, le siège se décroche de la fixation Isofix ; chez Diono Radian, le maniement est très compliqué et nécessite beaucoup de force.

Conseils avant l’achat d’un siège

Avant l’achat d’un siège d’enfant, les parents devraient s’informer sur l’offre proposée. C’est ici que les tests comparatifs sont importants. Tous les sièges ne conviennent pas à toutes les voitures. Pour ces raisons, l’ACL conseille aux parents d’emmener leurs enfants avec eux et de prendre leur voiture pour pouvoir tester l’installation du siège, avant l’achat.

Le siège doit pouvoir se fixer fermement avec les attaches bien fixées pour qu’il ne puisse plus bouger ou glisser dans la voiture. Vérifier que l’installation de l’enfant soit simple et que les harnais se règlent et se fixent facilement.

Pour les coques de type « Maxi Cosi », vérifiez que la ceinture de sécurité soit assez longue, pour bien pouvoir fixer le siège.

Chez les rehausseurs avec dossier, il arrive parfois que la ceinture ne s’enroule plus automatiquement quand l’enfant s’est penché en avant. Si c’est le cas, il est important d’en essayer un autre jusqu’à trouver le type de siège qui sécurise le mieux l’enfant et soit adapté au type de voiture.

Après l’achat, se familiariser avec le montage du siège. Il faut surtout veiller à ce que les ceintures soient bien tendues pour que ni le siège, ni l’enfant ne puissent plus bouger. En hiver, les grosses vestes et duvets des enfants doivent être retirés. Les ceintures doivent bien plaquer le corps de l’enfant. Quand l’enfant grandit, adapter la longueur des sangles à sa taille.

Les résultats détaillés des tests sont disponibles sur demande à l’ACL (tél. : +352 450045-1). Une fiche détaillée de chaque siège est à la disposition des personnes intéressées.

 

Retour

Autres actualités

Leasing opérationnel : la conférence indispensable

La prochaine conférence de la Fleet Association for Mobility se tiendra jeudi 20 octobre de...

Lire plus
03.10.2022

IMS, l’ACL et PwC Luxembourg font bouger les lignes

Dans le cadre de la semaine de la mobilité, IMS, l’ACL et PwC Luxembourg se sont associés...

Lire plus
29.09.2022

ETEC : Une expérience unique pour quatre jeunes cyclistes

L’ACL a conduit une sélection luxembourgeoise de 4 enfants âgés de 11 ans en Croatie pour l...

Lire plus
28.09.2022

ACL Oldtimermaart 2022

Le rendez-vous des collectionneurs s’installe

Lire plus
26.09.2022