Mazda CX-30 2.0 SKYACTIV-X

Publié le 29.07.2020

Le SUV crossover compact japonais


Avec le nouveau Mazda CX-30, le constructeur japonais comble le vide qui existait entre ses SUV à succès, les CX-3 et CX-5.

Visuellement, le Mazda CX-30 impressionne par le design « kodo » inimitable de la marque. Celui-ci prend la forme de lignes fougueuses qui s’étendent des phares effilés jusqu’à l’arrière fuyant en passant par les montants A. La Mazda3 lui sert de base technique. Les différences extérieures visibles se limitent à la forme des passages de roue noirs, à la partie arrière légèrement modifiée et à la garde au sol surélevée. Avec la Mazda3, le CX-30 est le premier modèle qui cache sous le capot, dans sa motorisation la plus puissante, le moteur novateur Skyactiv-X. Il s’agit du premier moteur essence de série au monde à allumage par compression - une véritable révolution technique. Le bloc remanié en profondeur - c’est ce qu’affirme le constructeur - allie les avantages d’un moteur essence classique au rendement d’un moteur diesel. Tout cela est rendu possible par le procédé de combustion « SPCCI » mis au point par Mazda, qui permet, par un fonctionnement continu avec les bougies, de passer sans heurts de l’allumage commandé conventionnel à l’allumage par compression.

Le moteur Skyactiv-X de 180 ch est bien réveillé dès qu’on appuie sur l’accélérateur et tourne joyeusement à tous les régimes. La boîte manuelle à six rapports passe les vitesses de manière nette et concise. Par contre, lors des reprises il manque malheureusement un peu de peps à cause de l’absence de turbo. Le Skyactiv-X est ce qui se fait de mieux dans la gamme des moteurs CX-30. Mazda affirme toutefois que le moteur Skyactiv-X est davantage porté sur le rendement que sur la dynamique de performance. En dessous de lui, on trouve en entrée de gamme les moteurs essence Skyactiv-G bien connus de 122 ch et 150 ch ainsi que le moteur diesel Skyactiv-D de 116 ch.

L’habitacle du nouveau Mazda CX-30 ressemble à s’y méprendre à celui de la Mazda3 et en varie seulement dans les détails. Le poste de conduite est bien ordonné et fait haut de gamme, et il est aussi globalement intuitif à utiliser. Le système de connectivité Mazda Connect entièrement revu et amélioré, qui offre encore plus de sécurité et de convivialité, est également présent à bord. Le coffre de 430 litres satisfera la plupart des besoins, mais aurait pu quand même être plus grand.

En ce qui concerne l’équipement en fonctions numériques et aides à la conduite, la Mazda est en phase avec son temps et inclut en sortie d’usine un très large choix d’équipements de sécurité. L’offre multimédia de série est elle aussi remarquable. Et pour finir, les prix ne sont pas exorbitants, puisque la version de base démarre à environ 25 000 €. Cependant, il est vrai que selon la finition et la motorisation, la facture peut vite dépasser les 36 000 €.

© Mazda

Retour

Autres actualités

Coronavirus - ce que les voyageurs en provenance du...

Tout sur les précautions à prendre et les réglementations en vigueur.

Lire plus
24.11.2022

Bilan de la campagne annuelle de contrôle des pneus, des...

La campagne annuelle de contrôle des pneus, batteries et phares organisée conjointement par...

Lire plus
23.11.2022

L'ACL a testé le Nissan Qashqai e-Power

Un parti pris nageant à contre-courant avec cette technologie e-Power où un moteur thermique...

Lire plus
17.11.2022

ACL et Edita : deux leaders associés dans un partenariat...

L’ACL (Automobile Club du Luxembourg) et Edita SA joignent leurs forces dans un contrat de...

Lire plus
17.11.2022