Cookies sur le site web d'ACL
Ce site utilise des cookies pour simplifier et améliorer votre utilisation et expérience de ce site Web. Les cookies sont des petits fichiers texte enregistrés sur l'appareil que vous utilisez pour accéder à ce site Web. Si vous ignorez ou fermez ce message et continuez de naviguer sans désactiver les cookies dans les paramètres de votre navigateur, nous assumons que vous consentez à notre utilisation des cookies sur ce site Web. Pour plus d'informations sur notre utilisation des cookies, veuillez consultez nos conseils d'utilisations et notre déclaration de confidentialité.

ACL Scooter Test Drive #1

Publié le 13.07.2020

Essai comparatif de 8 scooters électriques 45 km/h


La crise du COVID a mis en lumière l’intérêt du grand public pour le deux-roues électrique qui met la mobilité individuelle à portée de toutes et tous. En conséquence, les ventes des vélos électriques ont littéralement explosé ces derniers mois, bien aidées il est vrai par les primes gouvernementales. Cependant, le scooter électrique est aussi une alternative intéressante pour les trajets plus longs, raison pour laquelle l'ACL a décidé de mener un essai grandeur nature de 8 scooters électriques de la catégorie 50 cm3 (45km/h). Les modèles testés, dont le prix varie de 2.599 € à 8.690 €, ont été évaluées sur divers critères comme les aspects pratiques, la sécurité, la partie électrique et la conduite.  
 

Modèles testés




 

Données constructeurs



 

A qui s’adressent-ils ?

Les scooters électriques de la catégorie 50 cm3 (45 km/h) peuvent être conduits à partir de 16 ans avec le permis AM ou, après 18 ans, avec le permis B (voiture). De plus, comme ils bénéficient d’une prime à l’achat de l’état de 1.000 € maximum (ou 50% du prix d’achat htva) jusqu’au 31 mars 2021, voire d’une prime communale additionnelle, ils sont relativement accessibles.
L'ACL considère que le scooter électrique représente une réelle solution de mobilité individuelle alternative car, en plus de faciliter les déplacements urbains, il avance de nombreux avantages par rapport au scooter thermique classique (silence, absence de vibrations, d’odeurs d’échappement et de chaleur émanant du moteur) qui renforcent grandement de plaisir de conduite.

UJET ONE : le scooter luxembourgeois


La machine qui intrigue dans ce comparatif est sans nul doute le UJET ONE, un scooter au look  futuriste développé et assemblé au Luxembourg. Une des raisons pour lesquelles il est le plus cher de  notre comparatif, et aussi parce qu’il utilise des solutions innovantes comme des roues creuses montées en pneus nano-renforcés et des matériaux avant-gardistes comme la fibre de carbone ou le magnésium. Ce qui permet au UJET de ne peser que 49 kg !

 


 

Résultat des tests

Les tests se sont déroulés sur un parcours commun de 23 km à travers et en dehors de la ville de Luxembourg dans des conditions météo clémentes (temps sec et 15-20 deg C). L’évaluation compte 4 catégories ayant une pondération de 25% chacune et subdivisées comme suit :

Aspects pratiques

Position de conduite, confort d’assise, capacité de rangements, équipement, qualité de fabrication, facilité de stationnement, logique de fonctionnement.


Sécurité

Puissance et dosage frein / accélérateur, ergonomie des commandes au guidon, qualité d’éclairage, visibilité des rétroviseurs, position de conduite grande taille


Partie électrique
Autonomie, temps de recharge de la batterie, batterie amovible, chargeur interne/externe, longueur du câble de recharge

Conduite
Sprint, vitesse maximale / en côte, modes de conduite, amortissement, maniabilité, slalom


 

Evaluation

Parmi les différents critères et test réalisés, nous allons passer en revue ci-dessous les points les plus marquants de l’évaluation de nos 8 scooters électriques.


 

Équipement

Lors du contrôle de l'équipement, il a été vérifié si les scooters étaient dotés d’éléments technologiques tels que la connectivité Bluetooth, l’accès sans clé (keyless), la protection contre le vol, etc.

A ce niveau, le NIU, qui est pourtant le moins cher, dispose d’un astucieux accès sans clé qui verrouille et déverrouille le scooter par télécommande tout en agissant sur la protection contre le vol. Il est également possible de se connecter au scooter via une application smartphone pour accéder à distance aux différentes données telles que la charge de la batterie ou l’autonomie.

De conception plus classique, les Silence, Kito et 2Twenty ne présentaient pas de caractéristiques technologiques particulières alors que d’autres scooters disposaient de l’accès Bluetooth, du keyless ou des instruments de bord à affichage digital.


 

Distance de freinage

Des freins puissants sont indispensables pour une distance de freinage courte mais la stabilité du scooter lors d'un freinage d'urgence est également importantes pour une sécurité accrue. Tous les scooters ont subi 5 essais de freinage d'urgence depuis 30 km/h jusqu’à l’arrêt pour déterminer leur distance de freinage moyenne. Notons que la valeur standard répertoriée pour cet exercice est de 4,50 m.

Le Kito a obtenu le meilleur score avec une distance de freinage moyenne de seulement 2,68 mètres. Le Silence et le 2Twenty ont aussi eu de très bons résultats avec respectivement 2,89 m et 2,83 m. Le Niu et le Ujet ont des distances de freinage correctes (3,49 m et 3,63 m) mais ont montré une certaine instabilité lors du freinage d'urgence. Finalement, le Peugeot a la plus longue distance de freinage avec 3,71 m avec une stabilité à tout épreuve grâce à sa grande roue avant. En outre, nous avons noté que plus les roues des scooters sont petites, plus le freinage d'urgence risque d’être instable. En conclusion, l’ensemble des scooters a passé le test du freinage d’urgence avec brio puisqu’ils se situent tous sous la valeur de référence de 4,50 m.




 

Sprint / Vitesse en côte

Ce test consistait en une accélération départ arrêté 0-40 km/h pour refléter le dynamisme des scooters et leur capacité à s’insérer avec aisance dans la circulation. Avec des poids très différents (allant de 49 kg pour le Ujet à 130 kg pour le Vespa) et des puissances moteur tout aussi variées (1,2 kW pour le Niu et 4 kW pour le Silence), les chronos réalisés allaient du simple au double. Dans cet exercice, le Ujet s’est montré le plus véloce avec seulement 4,6 s, l'Emco et le Niu terminent derniers avec plus de 10 s alors que les autres tournent en moyenne autour de 8 s.

La conduite en côte reflète la capacité du scooter à conserver sa vitesse maximale de 45 km/h, ce qui représente un élément de sécurité pour la bonne cohabitation avec les automobiles notamment. Ici l'Emco a étonnamment compensé sa faible capacité à sprinter en se montrant l’un des meilleurs avec le Ujet, le Silence et le Peugeot, qui ont tous réussi à maintenir le 45 km/h en côte sans problème. Les plus mauvais scores de cet exercice reviennent au Niu et au Vespa qui plafonnaient péniblement à 35 km/h ! Si le Niu a l’excuse d’un moteur peu puissant et d’une petite batterie, cela surprend pour le Vespa qui dispose d’une puissance moteur élevée et d’une batterie de grande capacité, mais il est vrai qu’il est aussi le plus lourd du comparatif avec 130 kg.
 





 


Autonomie

L’autonomie est généralement la préoccupation principale lors de l’achat d’un véhicule électrique. Si elle est logiquement conditionnée par la capacité de la batterie (kWh), elle peut être compensée par la possibilité de recharger la batterie régulièrement et facilement, par exemple grâce à une batterie amovible. L’autre variable influençant l’autonomie concerne évidemment le style de conduite adopté. Par exemple, si on conduit de façon dynamique on n'ira pas aussi loin que si on adopte une conduite calme et coulée.

Là encore, nous avons obtenu des résultats très variés, notamment parce que les 2Twenty, Kito et Emco sont équipés de deux batteries amovibles permettant de couvrir des distances de 110 km à 120 km. Le Silence a, lui, atteint une autonomie de 118 km avec sa grosse batterie de 4 kWh. Avec une batterie de 2 kWh, le Peugeot propose la plus faible autonomie du test avec 43 km, ce qui peut paraître juste mais qui suffit pourtant pour une utilisation urbaine quotidienne, surtout si l’on considère que sa batterie est amovible et peut être rechargée au bureau ou en appartement.
 



 

Le temps de recharge

Le temps de recharge est un autre facteur à considérer lors du choix du scooter. Idéalement il faut pouvoir recharger la batterie à pleine capacité pendant la nuit (8 h) pour être prêt à bénéficier de l’autonomie maximale le lendemain. Grâce à leur batterie amovible les Niu, Kito, l'Ujet, le Peugeot et 2Twenty offrent la possibilité de recharger la batterie à domicile ou au bureau, un détail utile pour ceux qui ne disposent pas d’un garage avec prise de courant.

Le Vespa gagne ce test avec un temps de recharge total de seulement 3,5 heures malgré sa grande batterie de 4,2 kWh, alors que le Niu a besoin de 9,5 heures pour recharger sa petite batterie de 1 kWh.



 

 

Eléments à considérer lors de l’acquisition d’un scooter électrique

 
  • Prime à l’achat de maximum 1.000 € (ou 50% du prix d’achat htva) jusqu'au 31 mars 2021

  • Vérifiez si vous disposez d'une prise électrique dans votre garage, sinon choisissez un scooter avec une batterie amovible pour la recharge en appartement ou au bureau.

  • Au Luxembourg, le choix de scooters électriques est assez limité pour l'instant (peu de concessionnaires), cependant il est possible de les commander par Internet avec la livraison à domicile.

  • Lors de l'achat d'un scooter sur Internet, le montage des accessoires (rétroviseurs, top case, etc.) doit généralement être effectué par le client. Par ailleurs les points de service ne sont souvent présents que dans les grandes villes.

  • Un essai de conduite est recommandé car la position de conduite varie sur chaque scooter et peut influencer le confort (p.ex. interférence des genoux avec la direction pour les grands gabarits).

  • Les scooters 45 km/h (catégorie 50 cm3) représentent des obstacles pour les automobilistes sur les grands axes à 90 km/h (routes hors village) et sont donc principalement conseillés pour la circulation urbaine. Ce point, particulièrement important, peut être générateur de stress et d’insécurité auprès du conducteur d'un scooter. Si vous avez des parcours routiers, il sera alors judicieux de considérer un scooter de catégorie 125 cm3 permettant des vitesses similaires à celles des voitures.

  • Un scooter électrique doit être utilisé régulièrement pour conserver une bonne durée de vie de la batterie. En effet, s’il reste inutilisé pendant de longues périodes (hiver, ou dans maison de vacances) cela peut détériorer la batterie avec le risque de devoir remplacer cet élément coûteux prématurément.


 

 

Notes finales



 

Conclusion

Le résultat final de ce comparatif donne un classement très serré puisque les 4 premières places sont séparées par seulement 4 dixièmes de point alors que les machines sont très différentes en spécifications, en performances et en prix.

Cela reflète le fait que chaque scooter a ses spécificités propres et qu’aucun d’entre eux ne sort réellement du lot. En effet, certaines machines jouent la carte du design avec un look rétro, d’autre celle de la technologie avec des solutions et une connectivité innovante ou encore celle du caractère utilitaire avec une zone cargo prévue le transport de biens… Avec une fourchette de prix très large, le critère du budget est un autre élément déterminant qui a joué dans la notation finale. Finalement, le Peugeot remporte ce comparatif de justesse grâce à sa grande polyvalence, son excellent confort de conduite et son prix dans la moyenne supérieure, cela malgré une autonomie limitée. En revanche, si le budget et le look rétro sont importants à vos yeux, le Kito est le maître achat !   

A l’heure de conclure, l’électrification des deux-roues apparaît comme la solution de mobilité la plus efficace dans le contexte actuel de la distanciation sociale et de l’électromobilité en plein essor. En effet, les avantages d’un scooter électrique sont nombreux par rapport à sa variante thermique (silence, absence de vibrations, d’odeurs d’échappement et de chaleur émanant du moteur) mais aussi par rapport à la voiture électrique car offrant une solution de mobilité individuelle bon marché, facile d’utilisation (pas besoin de borne de recharge), respectueuse de l’environnement (véhicule léger utilisant peu de ressources naturelles grâce à ses batteries de faible capacité) et participant grandement à la réduction de la congestion sur nos routes. C’est pour cette raison que l’ACL voit un réel potentiel de développement dans ce mode de transport mais faudra-t-il encore que la volonté politique suive pour en faire la promotion à long terme (primes à l’achat, formation des utilisateurs, adaptation des règles du code de la route pour pouvoir remonter les files, etc.) !
 
 

Retour

Autres actualités

L’ACL digitalise son processus de recouvrement

Lire plus
10.09.2020

Mazda MX-30

Lire plus
09.09.2020

Nouveautés automobiles testées

Lire plus
09.09.2020

Test ACL de 7 pneus toutes saisons

L’ACL constate un intérêt de plus en plus grand pour les pneus toutes saisons. Une des...

Lire plus
07.09.2020