Ce site utilise des cookies pour simplifier et améliorer votre utilisation et expérience de ce site Web. Les cookies sont des petits fichiers texte enregistrés sur l'appareil que vous utilisez pour accéder à ce site Web. Si vous ignorez ou fermez ce message et continuez de naviguer sans désactiver les cookies dans les paramètres de votre navigateur, nous assumons que vous consentez à notre utilisation des cookies sur ce site Web. Pour plus d'informations sur notre utilisation des cookies, veuillez consultez nos conseils d'utilisations et notre déclaration de confidentialité.
Ce site utilise des cookies pour simplifier et améliorer votre utilisation et expérience de ce site Web. Les cookies sont des petits fichiers texte enregistrés sur l'appareil que vous utilisez pour accéder à ce site Web. Si vous ignorez ou fermez ce message et continuez de naviguer sans désactiver les cookies dans les paramètres de votre navigateur, nous assumons que vous consentez à notre utilisation des cookies sur ce site Web. Pour plus d'informations sur notre utilisation des cookies, veuillez consultez nos conseils d'utilisations et notre déclaration de confidentialité.

Comment bien entreposer sa moto

PRÉPARATIFS AVANT LA PAUSE HIVERNALE

 

Seuls les motards les plus endurcis ne se séparent pas de leur engin durant l’hiver.

La plupart des motos sont mises de côté et passent les mois d’hiver à l’abri, dans le garage ou sous une bâche imperméable. Afin d'éviter les mauvaises surprises en début de saison, voici quelques points à respecter pour une mise au repos correcte.




©Lassedesignen/fotolia/ADAC SE

En premier lieu, nettoyer soigneusement la moto. Si vous utilisez un nettoyeur à haute pression, travaillez à une distance suffisante et ne dirigez pas le jet directement sur le jeu de direction, le bras oscillant ou le moyeu. Le lavage à la main au moyen d’une éponge souple est plus sûr, car il permet en outre de déceler de possibles dégâts. Ensuite, le deux-roues doit être soigneusement séché pour éviter la formation de rouille.
 
Puis, contrôler toutes les fonctions de la moto. Les éléments les plus importants figurent dans le plan d’inspection du mode d’emploi. Si un défaut était constaté, les travaux de réparation pourraient être, pour la plupart, effectués sans délai durant les mois d’hiver, les ateliers étant moins sollicités à cette période. Un contrôle hivernal doit en outre comporter les points suivants : Vérifier le niveau du liquide du système de refroidissement et utiliser un antigel. Un réservoir de moto en tôle peut être rempli à ras bord durant les mois d’hiver pour protéger de la corrosion ; les réservoirs en plastique doivent en revanche être vides car les composants du carburant se diffusent à travers la paroi du réservoir. En outre, le robinet d’essence peut être fermé. Laisser tourner le moteur jusqu’à ce que le carburateur soit vide. À défaut, il est possible de vidanger la cuve.
 
Les experts recommandent en outre de procéder à la vidange avant la pause hivernale, faute de quoi des matériaux corrosifs resteraient dans le moteur. Il est également important de démonter la batterie ou de la recharger régulièrement à l’aide d’un chargeur adapté pour prolonger la durée de vie de l’accumulateur.

Attention : sur certains modèles, on risque de perdre des informations importantes, comme les données d’entretien, en débranchant la batterie. Se référer au mode d’emploi ! Nettoyer les pignons ainsi que la chaîne et les vaporiser à l’aide d’un spray d’entretien adapté.

Les parties métalliques nues, à l’exception des disques de frein, peuvent être traitées contre la rouille avec un chiffon imbibé d’huile. Il existe aussi des produits d’entretien pour les composants en plastique. Quant au polissage, il ne doit être effectué qu’en début de saison, au printemps. Pour terminer, augmenter la pression des pneus de 0,5 bar ou faire reposer la moto sur une caisse à bouteilles de sorte que les roues ne touchent pas le sol.
   

Vers le haut