Cookies sur le site web d'ACL
Ce site utilise des cookies pour simplifier et améliorer votre utilisation et expérience de ce site Web. Les cookies sont des petits fichiers texte enregistrés sur l'appareil que vous utilisez pour accéder à ce site Web. Si vous ignorez ou fermez ce message et continuez de naviguer sans désactiver les cookies dans les paramètres de votre navigateur, nous assumons que vous consentez à notre utilisation des cookies sur ce site Web. Pour plus d'informations sur notre utilisation des cookies, veuillez consultez nos conseils d'utilisations et notre déclaration de confidentialité..

Attention à la faune sauvage !

Publié le 06.10.2021

De nombreux animaux sauvages traversent nos routes, en particulier à l’automne. Comment adapter sa conduite et à quoi faut-il veiller en cas d’accident ? L’ACL vous informe.

Le risque d’être impliqué dans une collision avec un animal sauvage est particulièrement élevé en automne, en raison de la saison de la chasse. Ils sont effrayés et s’enfuient parfois en traversant les routes. Ils se déplacent plus souvent à l’aube et au crépuscule. Malheureuse- ment, malgré l’existence de clôtures pour le gibier, il arrive régulièrement sur les autoroutes que des animaux les franchissent et deviennent ainsi un danger pour les automobilistes. Les conséquences sont généralement désastreuses et souvent sous-estimées.
 
Le comportement des animaux sauvages est difficile à évaluer. Ils fuient souvent au bord de la route devant un véhicule et ne sautent sur la chaussée qu’au der- nier moment. En outre, ils ne sont généralement pas seuls, mais se déplacent en groupe.
 
Quelle est donc la meilleure façon de se comporter dans la circulation lorsque l’on emprunte des routes où l’on croise fréquemment du gibier ? Avant tout, il est essentiel que tous les passagers portent leur ceinture de sécurité, sans quoi une collision pourrait avoir des conséquences fatales. De plus, il est très important de prêter attention aux panneaux qui indiquent un passage fréquent de gibier. Dans ces zones, il est conseillé d’adopter une conduite prudente et de réduire sa vitesse. En outre, il faut constamment garder un œil sur les deux côtés de la route. Les collisions, si elles ne peuvent être évitées, sont alors moins fréquentes et leurs conséquences moins graves.
 

Documentez l'accident avec des photos 

Si vous devez néanmoins rencontrer du gibier sur la route, il y a aussi quelques règles à observer. Si un animal est présent au bord de la route, vous devez réduire votre vitesse et être prêt(e) à freiner en cas de réaction soudaine. S'il se trouve directement devant vous sur la chaussée, la seule chose qui puisse encore vous aider est un freinage d’urgence. Si la circulation ou l’état de la route ne permet pas de l’éviter en toute sécurité, il est préférable d’entrer en collision avec le gibier plutôt que de percuter un arbre ou la circulation en sens inverse. Vous ne devez en aucun cas prendre le risque d’une manœuvre d’évitement lorsqu’il s’agit d’animaux assez petits tels que des lièvres ou des renards. Les accidents dus à une embardée sont généralement beau- coup plus mortels que les collisions avec des animaux.
 
Un accident impliquant la faune sauvage doit être signalé à la police en toutes circonstances. Les policiers transmettent ensuite les informations au garde fores- tier responsable. Si l’animal est seulement blessé, ne l’approchez en aucun cas. Laissez faire un vétérinaire. Toute per- sonne qui transporte du gibier sans l’autorisation des autorités est passible de poursuites.
 
Il est également important que vous documentiez l’accident avec des photos. Cela est primordial pour déclarer par la suite le sinistre à la compagnie d’assurance. Bon à savoir : depuis le 1er avril 2020, la police ne délivre plus de certificats d’accident de gibier. Ceux-ci ne sont plus exigés par les compagnies d’assurance.
 
Par ailleurs : si la voiture d’un membre de l’ACL est endommagée à la suite d’une collision avec du gibier sur la voie publique, l’Automobile Club prend en charge une fois par an les frais de réparation qui en résultent, à concurrence de 500 €, dans la mesure où ces frais ne sont pas couverts par une assurance. 
 
Pour obtenir plus d’informations, contactez l’ACL par téléphone au numéro +352 450045-1 ou par e-mail à l’adresse acl@acl.lu.
 

Retour

Autres actualités

Attention au piège du péage sans barrière

Face aux systèmes de péage sans barrière en Europe, les automobilistes doivent naviguer avec...

Lire plus
08.12.2023

Protégez vos proches, offrez-leur un an d’ACL pour Noël

À l’approche de Noël, l’équation est toujours la même. Comment faire plaisir, trouver un...

Lire plus
04.12.2023

Suisses et Autriche : les vignettes 2024 sont disponibles...

Depuis le 1er décembre 2023, les nouvelles vignettes autocollantes pour l’usage des...

Lire plus
01.12.2023

Près de 15% des batteries identifiées comme défectueuses

La batterie reste le point faible des véhicules, surtout en hiver. Lors de la dernière...

Lire plus
27.11.2023